LES PRODUITS AUTOMOBILES À CONNAÎTRE

Accueil » Les infos auto » LES PRODUITS AUTOMOBILES À CONNAÎTRE

Connaître les produits automobiles adaptés à son véhicule est essentiel à son bon fonctionnement et ne doit pas être pris à la légère. Comme chaque produit répond à un besoin précis et s’utilise de manière différente, il est nécessaire de bien s’y connaître afin d’utiliser les produits d’entretien automobile les plus adaptés à son véhicule.

LE LAVE-GLACE POUR MIEUX VOIR

               Adapter le lave-vitre à la saison

Il est indispensable de choisir le liquide lave-vitre de votre véhicule en fonction de la saison afin que son action soit la plus adaptée possible et que votre visibilité soit optimale. À ce propos, peu d’automobilistes le savent, mais conduire une voiture ne disposant pas de liquide lave-glace représente une infraction donnant lieu à une contravention de 3ème classe. En plus de ces quelques informations, en voici d’autres qui vous permettront d’être incollable sur le lave-glace.

               De quoi se compose un lave-glace ?

La composition d’un lave-glace est relativement simple. Lorsqu’il s’agit de lave-glace été, il se compose d’eau, de tensio actifs et d’additifs, et lorsque c’est de l’hiver, il faut seulement de l’eau, de l’éthanol et des tensio actifs. Ces produits sont généralement complétés par du colorant et du parfum afin de rendre le produit plus attractif aux yeux des consommateurs. C’est d’ailleurs l’une des principales caractéristiques des lave-glaces de notre marque Aloha. Effectivement, les 18 références que nous proposons se veulent originales et attrayantes grâce à leur senteur ainsi qu’à leur couleur. De plus, elles sont toutes réparties à travers 3 gammes bien spécifiques, faisant toutes référence à des destinations de rêve ou à des moments de vie.

               Mettre à niveau son réservoir de lave-glace

Inutile d’être un expert automobile pour verser du liquide lave-glace dans son réservoir. Pour ce faire, rien de plus simple :

  • Repérez d’abord le réservoir sous le capot de votre véhicule, identifiable grâce à un bouchon sur lequel se trouve le symbole d’un jet d’eau
  • Une fois identifié, dévissez le bouchon et versez du produit en veillant à vous arrêter au repère indiquant le niveau maximal. Afin d’éviter de renverser du liquide, aidez-vous d’un entonnoir ou d’une bouteille en plastique découpée.
  • Enfin, revissez le bouchon et nettoyez votre pare-brise.

LE LIQUIDE DE REFROIDISSEMENT POUR REFROIDIR LE MOTEUR

               Le liquide de refroidissement, pour quoi faire ?

Le liquide de refroidissement est essentiel au fonctionnement d’une voiture et surtout, de son moteur. Il lui permet d’être à une température constante notamment car il gèle qu’en cas de très basse température et se met à bouillir seulement au-dessus de 100°C.

Pour fonctionner, le moteur part d’une réaction explosive, appelée « combustion ». Quand il tourne, il se met à chauffer à plus de 100°C et transfère la chaleur à ses composants. C’est ici que le rôle du liquide de refroidissement est particulièrement important. Il vient protéger ces éléments en maintenant la température du moteur à 100°C. L’évacuation de la chaleur se fait grâce à un radiateur situé dans l’avant de la voiture et dans lequel le produit circule en suivant un circuit précis. Durant son trajet, le liquide de refroidissement à une double action. En effet, il agit aussi comme un anticorrosif venant limiter le dépôt de calcaire provenant des différents métaux du moteur qui s’oxydent avec le temps. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’il est important de contrôler le niveau du produit de manière régulière.

               Savoir contrôler le niveau du liquide de refroidissement 

En tant qu’automobiliste, vous avez pour mission de vérifier régulièrement le niveau du liquide de refroidissement ainsi que ses propriétés antigel et la qualité de ses agents anticorrosifs.

Pour réaliser ces vérifications, veillez à 2 choses : que votre véhicule soit sur une surface plane et que le moteur soit froid.  

Ensuite, pour trouver le bouchon du réservoir où se trouve le liquide de refroidissement, il vous suffit de repérer celui où il y a le symbole rappelant un risque de brûlure. Une fois trouvé, testez le produit afin de savoir s’il faut le changer à l’aide d’un des deux outils suivants :

  • Le réfractomètre
  • Le testeur-antigel

Ces derniers mesurent la quantité d’antigel comprise dans le liquide.

Si vous constatez une diminution du niveau du liquide de refroidissement, vérifiez automatiquement qu’il ne s’agit pas d’une fuite. Dans le cas où il y a une fuite, faites appel à votre garagiste car elle pourrait avoir endommagé certaines pièces du circuit comme le radiateur, la pompe à eau, le joint de culasse ou encore, les durites et une surchauffe du moteur pourrait se produire et le casser.

Par ailleurs, deux voyants d’alerte peuvent vous aider à vérifier le niveau ainsi que la température du liquide de refroidissement de votre voiture.

  • Le premier représente un radiateur et un bouchon situés au-dessus de deux vagues. Il indique que le niveau du produit est trop bas et vous informe qu’il est nécessaire d’en remettre.
  • Le second correspond à un thermomètre rouge au-dessus de deux vagues. Celui-ci indique que le liquide de refroidissement a atteint une température anormale et vous incite à arrêter le moteur.

               Vidanger le liquide de refroidissement

Aux contrôles réguliers du niveau du liquide refroidissement, ajoutez également la vidange totale du produit tous les 60 000 kilomètres. Faites-la réaliser par un garagiste si vous ne connaissez pas suffisamment les circuits d’un moteur. Cette vidange permet ainsi à l’air infiltré de s’évacuer du circuit.

L’ADBLUE POUR DIMINUER LES EMISSIONS POLLUANTES DES GAZ D’ECHAPPEMENT

Avec le temps, les constructeurs automobiles doivent respecter des normes anti-pollution de plus en plus strictes. Celles-ci ont donc permis la naissance de plusieurs technologies dont l’AdBlue, un produit non-toxique, biodégradable et non polluant.

               L’AdBlue, qu’est-ce que c’est ?

L’AdBlue, alors composé d’eau déminéralisée et d’urée, est une technologie spécialement conçue pour les moteurs diesel équipés d’un Système de Réduction Catalytique Sélective (SCR). Grâce à l’AdBlue, la technologie SCR transforme les oxydes d’azote en azote inoffensif et en vapeur d’eau, ce qui permet ainsi de protéger l’environnement et de contrer la taxe diesel mise en place par le gouvernement. 

               Ça fonctionne comment ?

Une fois qu’il est injecté aux gaz d’échappement, l’AdBlue créée une réaction chimique dans le catalyseur du moteur diesel. Cela permet ainsi de diminuer de manière significative les émissions des gaz d’échappement qui se veulent très polluants. C’est d’ailleurs en majeur partie grâce à l’urée contenue dans l’AdBlue que les émissions sont réduites. Effectivement, à de fortes températures, l’injection d’urée aux gaz polluants entraîne la formation d’ammoniaque ce qui provoque une réaction chimique venant décomposer tous les oxydes d’azote toxiques en azote inoffensifs pour la planète et en vapeur d’eau.

               Comment l’AdBlue s’utilise ?

À l’inverse de beaucoup d’additifs, l’AdBlue ne doit pas être mélangé au gasoil. Un réservoir spécifique a été mis en place pour chaque véhicule nécessitant cette technologie. Lorsqu’il est vide, un témoin d’alerte s’affiche sur le tableau de bord du véhicule.

Chez Extruplast, nous produisons de l’AdBlue 1er prix ainsi que de l’AdBlue XP.